Voici nos merveilleux chats disponibles pour parrainage!

Si vous désirez parrainer un chat, vous n'avez qu'à cliquez ICI!


Shakira

Shakira est une chatte qui vivait dans des conditions inadéquates et que nous avons prise en charge.

Nous avons dû lui faire retirer toutes ses dents tellement elles étaient en mauvais état. Nous avons aussi découvert qu’elle souffrait d’insuffisance rénale (stade 2). Elle va maintenant beaucoup mieux qu’à son arrivée, mais elle doit être suivie de près et sur une base régulière, en plus de prendre des médicaments, des suppléments et de suivre une diète spécialisée. En août dernier, elle a fait une importante infection

urinaire, nécessitant des antibiotiques. Comme elle est très peureuse, l’équipe de socialisation travaille très fort pour essayer de l’aider à s’adapter et cesser de craindre les gens, mais nous perdons un peu du progrès chaque fois qu’il faut l’amené chez le vétérinaire, car malgré sa gourmandise, nous n’arrivons

pas toujours à l’amadouer dans le transporteur. Lors de son suivi vétérinaire, à la mi-mars, le vétérinaire a décelé le début d’infection urinaire. Nous sommes chanceux de l’attraper ci tôt et avons commencé le traitement d’antibiotiques pour deux semaines. Le vétérinaire nous a aussi informés que l’état de ses reins s’est détérioré. Elle est toujours en stade 2, mais avancé. Tout ce que nous pouvons faire pour le moment est de continuer à lui donner de la nourriture spécialisée et, éventuellement, lorsque son avancement au niveau de la socialisation nous le permettra, lui administrer des fluides pour aider ces reins. Elle aura un suivi dans deux semaines pour son infection urinaire. Shakira a été le chat mystère des 9 derniers mois. L’objectif du concept de « chat mystère » est de présenter un chat recueilli au refuge dont l'état de santé nécessite des soins vétérinaires ponctuels, afin que vous puissiez suivre l'évolution de l'état de santé du chat jusqu'à sa guérison. Une fois le minou remis en santé, un nouveau chat deviendra le chat mystère et une nouvelle histoire vous sera envoyée. Malheureusement, l’insuffisance rénale dont a été diagnostiqué Shakira est une maladie permanente dont elle ne peut pas guérir. Nous avons donc pris la décision de la rendre « officiellement » candidate au parrainage.


Dr. Finkelstein

Dr Finkelstein (Dr F pour les intimes) a été trouvé errant à Tétreaultville, nous l’avons accueilli en octobre 2021. Ce matou gris et blanc à poil court était très maigre, n’avait pas beau poil et semblait

avoir la patte avant droite cassée. À son arrivée au refuge, il était grandement congestionné, amorphe et sans appétit. Il a eu de gros épisodes de diarrhée, au point où il fallait le laver après. C’était très triste à voir. Nous lui avons administré des fluides pour le réhydraté, des flushs nasales pour le décongestionné et lui avons donné du Fortiflora (supplément probiotique pour aider à rétablir la santé intestinale). Vu son manque d’appétit, il a fallu le gaver à quelques reprises pour s’assurer qu’il reprenne des forces. À la première visite chez le vétérinaire, nous avons découvert qu’il n’avait rien de cassé, mais qu’il avait une infection urinaire, une maigreur extrême, et des marqueurs d’inflammation importante dans son sang. Deux semaines plus tard, lors de son suivi vétérinaire, Dr F avait déjà pris 1.6kg, ce qui était une très bonne nouvelle et nous signifiait que le petit coco était prêt à se battre. Le vétérinaire a noté une bonne amélioration de son état général. L’infection urinaire était guérie. Il avait encore des marqueurs d’inflammation dans son sang, mais les valeurs étaient marginales. Nous avons appris à ce moment que Dr F. était un chat d’au moins 10 ans. Son état était finalement assez stable pour le faire vacciner et stériliser, mais sa diarrhée et ses vomissements ne se calmaient pas. Il a eu une échographie en février dernier et la conclusion du vétérinaire est qu’il avait très fortement un IBD (Inflammatory Bowel Disease), c’est-à-dire un côlon irritable. Il y avait aussi d’autres légères anomalies qui laissent penser qu’il a un début de cholangiohépatite (maladie du foie d’origine inflammatoire ou bactérienne). Il a donc commencé un traitement antibiotique accompagné de Fortiflora, pour éviter les diarrhées violentes et ainsi réduire l’inflammation. Sa visite a aussi soulevé de toutes petites pierres aux reins qui sont pour l’instant, sans danger pour Dr F. Il devra avoir une échographie de contrôle dans 3 à 6 mois pour vérifier l’évolution de sa maladie. Notre espoir est que le changement de diète aura stabilisé son état et que l’inflammation de son colon aura diminué. Au début du mois de mars, il a subi quelques tests et des radiographies de son abdomen. Il y a des marqueurs qui montrent une inflammation en cours, mais sinon, au niveau du foie, rein et pancréas, tout est beau. Selon son vétérinaire, il aurait une flambée de son côlon irritable. Pour calmer son estomac et ses vomissements de sang, Dr F est actuellement sous traitement d’oméprazole (pour la réduction des sécrétions d'acide), de cerenia (pour la prévention des vomissements) et du sucralfate (pour prévenir la formation d’ulcère et de reflux gastriques). Quand tout sera calmé, le vétérinaire pense qu’il va lui prescrire de la prednisolone (anti-inflammatoire) pour garder l’inflammation de ses intestins sous contrôle à plus long terme. Dr F a été ajouté à notre programme de parrainage étant donné l’importance des coûts reliés à tous ces suivis vétérinaires, ces médicaments et sa diète spécifique.


ROBIN

Robin est un petit chat d’environ 3 ans, arrivé au refuge avec son frère Joker en février 2020. Lors de leurs arrivées, ils étaient tous deux très craintifs, mais son frère a fait du progrès rapidement, alors que

ce ne fut pas le cas pour le petit Robin. Joker est d’ailleurs disponible à l’adoption, et nous espérons que

Robin fasse suffisamment de progrès pour pouvoir être disponible à l’adoption bientôt. L’équipe de socialisation travaille fort depuis plus de deux ans pour qu’ils soient plus à l’aise avec les humains. Quelques mois après son arrivée, nous avons découvert que Robin fait une cholangiohépatite. C’est une maladie du foie d’origine inflammatoire. De plus, lors de son échographie abdominale, les vétérinaires ont trouvé qu’il était également atteint de l’IBD (Inflammatory Bowel Disease), qui est une maladie inflammatoire du côlon et de l’intestin. Il devra manger de la nourriture spécialisée pour le restant de ses jours, mais si son IBD est bien contrôlé, il devrait pouvoir vivre sa vie de chat sans médication. Suivant ce diagnostic, et considérant sa timidité, il a passé beaucoup de temps en condo, qui est une petite salle individuelle au refuge pour les chats qui ont besoin de tranquillité. Nous avons ensuite fait quelques ajustements en le changeant d’environnement pour voir si cela l’aidait à progresser, et puis en décembre dernier nous l’avons placé dans une grande pièce avec 4 autres chats qui mange la même nourriture hypoallergène, et c’est à ce moment que Robin a fait une rencontre déterminante, le beau Rocky. Il a développé un amour pour Rocky (qui le lui rend bien). Grâce à sa relation avec Rocky, Robin apprend à nous faire confiance, on peut enfin le caresser. Ils se ressemblent en plus, Robin a l’air du rejeton de Rocky. La semaine dernière, Robin est allé voir le vétérinaire pour un suivi relativement à son foie. Nous avons eu droit à de bonnes nouvelles, son foie est stable et il a pris 200 grammes. La prise de poids est rassurante, mais encore insuffisante. Robin est en effet un petit chat difficile, mais avec son nouvel ami Rocky, nous voyons qu’il a un peu plus d’appétit et nous avons bon espoir qu’il continuera de prendre du poids. Robin fait de gros efforts pour s’ouvrir à l’humain, et sa santé commence à se stabiliser, mais il a besoin de votre soutien puisque son foie requiert des suivis vétérinaires constants et une diète spécifique. C’est pour cela qu’il a été ajouté à notre programme de parrainage.


BALTHAZAR

Balthazar est arrivé au refuge en novembre 2019 avec son frère Melchior, tous deux âgés de 8 ans, suite au décès de leur propriétaire. Ils ont été adoptés séparément peu après. Malheureusement, en octobre 2021, l’adoptant de Balthazar nous a contactés pour que nous le reprenions, ayant des problèmes de santé s’aggravant, et l’empêchant de prendre correctement soin de son chat. Une fois les procédures de prises en charge effectuées, nous l’avons donc accueilli de nouveau au refuge. Après une visite au vétérinaire, nous avons découvert qu’il avait des cataractes dans les deux yeux et qu’il avait une infection urinaire. Le vétérinaire nous a indiqué qu’il n’y avait rien que nous puissions faire pour ces cataractes, et Balthazar a été mis sur un traitement antibiotique pour son infection urinaire. Lors de son suivi pour l’infection urinaire (qui a bien guéri), il a été découvert que Balthazar était diabétique. Il faut donc maintenant prendre sa glycémie 2 fois par jour et lui donner 1 unité d'insuline lorsque sa glycémie est supérieure à 15. Balthazar a vécu beaucoup ces deux dernières années, et nous souhaitons de tout cœur lui trouver une famille qui pourra prendre soin de lui, mais nous sommes conscients que cela sera un défi. Afin de lui fournir les traitements et les suivis dont il a besoin, nous avons besoin de support, c’est pourquoi il a été ajouté au programme de parrainage.


FRANKIE

Frankie est un chat d’environ 4 ans, arrivé au RSA en mars 2021. Nous l’avons pris en charge d’un autre refuge qui n’avait plus les moyens et les ressources pour conserver tous leurs chats. Frankie est atteint du virus de l'immunodéficience féline, virus qui affaiblit le système immunitaire des chats. Dans son précédent refuge, le beau matou a passé près d’un an en cage, car il était atteint d’une vilaine rhinotrachéite (maladie virale très contagieuse pour les autres chats). Cette maladie est très courante chez les chats, donc après une consultation vétérinaire, nous avons commencé ces traitements de doxycycline (antibiotique oral) pendant un mois. Après ces traitements, et réalisant que ces symptômes ne diminuaient pas, le vétérinaire a recommandé une PCR respiratoire pour savoir à quelle bactérie nous avions affaire. Il a donc commencé ces traitements d’azythromycine, un antibiotique de type macrolide plus puissant. Il recevait aussi des flushs nasale pour le décongestionner et le rendre un peu plus confortable le temps de ces traitements. Finalement, en juillet, le vétérinaire a recommandé un traitement au laser pour sa rhinotrachéite chronique. Il a donc reçu ces traitements 3 fois par semaine pour 2 semaines. Cela n’a pas non plus suffi à vaincre le virus. En ce moment, il reçoit du maxitrol (goutte oculaire et nasale servant à diminuer l’inflammation) dans le museau tous matin et soir, un antibiotique (du Zenequin) une seule fois par jour et du famciclovir

(médicament antiviral) matin et soir. Nous ne sommes toujours pas à bout de sa rhinotrachéite. Il a des suivis réguliers avec le vétérinaire. Afin de lui fournir les traitements et les suivis dont il a besoin, nous avons besoin de support, c’est pourquoi il a été ajouté au programme de parrainage.


ANGEL

Voici une nouvelle candidate au programme de parrainage, la jolie Angel, qui souffre de diabète, ce qui rend sa santé générale très fragile. Le contrôle du diabète au quotidien, les visites régulières au vétérinaire et une diète médicale spécialisée représentent des incontournables pour le maintien de la santé de la belle Angel. Bien que les aiguilles soient désagréables (prises de sang et injections à chaque jour, parfois plusieurs fois par jour), Angel est toujours patiente et gentille. Elle ne mord jamais les bénévoles, et se laisse manipuler patiemment lors de ses traitements. Elle porte réellement bien son nom, c’est un vrai petit ange. Afin de lui fournir les traitements et les suivis dont elle a besoin, nous avons besoin de support, c’est pourquoi elle a été ajoutée au programme. Elle se joint à nous pour vous remercier d’avoir lu sa fiche, et de la considérer comme protégée! 


JOËL

Voici un nouveau candidat au parrainage, le beau Joël. Dans sa malchance de chat errant, Joël a eu la chance de tomber sur une dame qui aide les chats de la rue. Un jour d’hiver, il s’est présenté à sa porte, épuisé et grelottant. Il a passé plusieurs jours à se reposer dans la niche que la dame avait installée pour les petits sans-abri, mais d’autres chats errants ont fini par le chasser de son nouveau gîte. Heureusement, le tempérament doux et sociable de Joël a permis à sa bienfaitrice de le laisser entrer dans sa maison et de l’héberger, le temps de nous contacter pour que nous puissions aller le récupérer et le prendre en charge. Joël a été stérilisé, vacciné, vermifugé et micropucé. Comme bien des chats errants, Joël est malheureusement FIV, et à cause d’une grande détérioration de ses dents, nous avons dû lui faire subir une extraction complète pour le soulager. Une allergie sévère vient également tout juste d’être détectée, lui causant des rougeurs et démangeaisons. Mais malgré ses débuts difficiles et son système immunitaire fragile, Joël continue de sourire à la vie, même sans ses dents! En plus des frais encourus par toutes les procédures entreprises jusqu’à maintenant, Joël aura besoin de suivis chez le vétérinaire sur une base régulière, de soins particuliers et d’une alimentation spécialisée, c’est pourquoi nous avons choisi de l’ajouter à la liste des candidats au parrainage. En attendant de trouver sa famille pour la vie, votre support précieux nous permettra d’aider Joël à enfin profiter de la vie qu’il mérite, bien au chaud, le ventre plein, et entouré d’amour. Il se joint à nous pour vous remercier pour votre aide, et vous souhaite une excellente journée!


RUDOLPH

Voici Rudolph, un beau matou d’environ 7 ans. Il y a un peu plus d’un an, il nous a été confié par une dame qui l’a sorti de la rue. Le pauvre était maigre, fiévreux, et très méfiant avec les humains. Comme Rudolph souffre du FIV, son système immunitaire est très fragile. Il a d’ailleurs eu une année difficile et a dû visiter le vétérinaire très souvent, dont trois fois simplement pour une rhino qui ne guérissait pas. Il a également dû combattre le calicivirus, une bataille difficile considérant son système fragile. Le pauvre Rudolph a aussi de mauvaises dents, il a donc dû subir une intervention pour retirer les dents les plus endommagées.  Malheureusement, il souffre toujours de problèmes buccaux, dont une stomatite, il devra donc bientôt retourner en chirurgie pour que toutes ses dents restantes soient retirées. Nous espérons que tous ces obstacles resteront derrière lui, car il mérite d’avoir une vie plus douce, surtout après avoir vécu dans la rue, sans amour et sans famille. Bien que timide, Rudolph commence à comprendre que nous sommes là pour l’aider, et comme il se sent mieux, il est plus ouvert au monde qui l’entoure. À son arrivée, il fuyait les bénévoles et ne semblait pas apprécier notre présence (nous devons parfois le manipuler pour lui donner des traitements, des médicaments, etc.), mais peu à peu, et avec les efforts de l’équipe de socialisation, Rudolph se montre curieux et tolère beaucoup mieux les soins que nous lui prodiguons. Avec du temps, les soins appropriés des bénévoles et le support de parrains bienveillants, Rudolph peut enfin commencer à profiter de la belle vie de chat qu’il mérite, une vie remplie d’amour, de confort et de câlins.  


ISABELLA-SUZIE & GUIMAUVE

Guimauve (né en 2009) et Isabella – Suzie (née en 2003) sont arrivés au refuge séparément. Ils n’ont pas réussi à être adoptés, car ce sont des chats peureux qui n’aiment pas le contact avec les humains. À travers les années, ces deux chats ont été placés dans différentes pièces. Isabella-Suzie a développé de l’insuffisance rénale et un souffle au cœur avec la vieillesse qui nécessite des suppléments. Lors d’un nouveau changement de pièce dans l’espoir de facilité la socialisation de Guimauve, des bénévoles ont remarqué le développement d’une histoire d’amour entre Guimauve et Isabella-Suzie ! Ils sont souvent aperçus couchés l’un contre l’autre. L’équipe de socialisation continue à faire son possible pour réussir à les rendre sociable, mais au moins ils ont l’un et l’autre pour se tenir compagnie.